René Morel créateur monchoixclimatiseur.fr vous dit tout sur 4 meilleures références de climatiseurs


Le climatiseur réversible

Comme , par exemple, son appellation le laisse supposer , le climatiseur réversible dispose de deux fonctions qui sont totalement adverses . La première est celle d’assurer le chauffage et la deuxième est celle de veiller à la climatisation . Ainsi , suivant ce que l’on espère de l’instrument , celui-ci peut fournir soit du froid , soit du chaud.

La fonctionnalité chauffage de ce modèle d’appareil est basée sur le théorème de la réversibilité et ceci explique la présence d’une pompe à chaleur : il s’agit plus exactement de l’opposé de la production de la fraîcheur . L’apport thermique est par conséquent géré par l’extraction des calories qui existent à l’extérieur et qui sont apportées dans l’espace interne . Il est à spécifier qu’il est faisable de trouver des climatisations split mobile ou des climatiseurs split fixes qui présentent cette fonction de réversibilité de ses fonctions.

Pour ce qui est de l’utilisation de ce genre de climatisation , elle est multiple . De fait , la climatisation réversible peut être installé dans une habitation individuelle ou collective , dans des locaux professionnels ou bien encore dans des établissements commerciaux tels que les boutiques .

Contrôle de l’humidité

L’hygrostat intégré permet de gérer fidèlement la diminution du taux d’humidité relative. Réglez le taux d’humidité relative préférable, et l’hygrostat arrête automatiquement le déshumidificateur quand la valeur HR est atteinte. De cette façon, vous ne risquez pas de sécher les matériaux de trop, et vous obtenez un processus de séchage énormément moins coûteux d’énergie.

Les anciens modèles de climatisation n’étaient pas fournis avec un hygrostat intégré, mais un hygrostat externe peut aisément être branché à tous les appareils climatiseurs si nécessaire.

Avant d’acquérir une climatisation

Analysez la superficie à climatiser afin de pouvoir calculer la puissance nécessaire . Si votre appareil est trop important ou trop petit pour vos besoins , il restera inefficace.

Vérifiez l’étiquette ÉnerGuide en magasin avant d’acheter un système.

Prenez en compte le rendement , de la qualité et du coût lorsque vous comparez les différents modèles d’appareils : le climatiseur bibloc (mural) , pour fenêtre ou bien mobile , ou encore un climatiseur central ou une thermopompe.

Préférez des appareils à haut rendement brevetés ENERGY STAR® . Un climatiseur central certifié ENERGY STAR® nécessite en moyenne 8 % moins d’électricité qu’un type traditionnel , alors qu’un climatiseur autonome certifié ENERGY STAR® consomme généralement 8 % moins de courant qu’un exemplaire classique.

Quelques conseils pour bien maintenir la climatisation

En été, l’appareil va produire de l’eau. Cette dernière sera évacuée alors par le récipient de condensation. Dans la plupart des cas, une partie de ce liquide croupira et peut générer le développement des pourritures. Ces champignons se révèleront calamiteux pour la santé des occupants. Ils sont susceptibles de devenir la cause plusieurs allergies comme les toux et les crises d’asthme. Il reste donc nécessaire d’entretenir suffisamment tôt la climatisation pour garantir un plaisir optimal des habitants.

Avant de se lancer dans l’aventure, le réflexe clef est de déconnecter l’alimentation du secteur de l’appareil par mesure de sécurité. À l’occasion du nettoyage de l’unité interne, il est bienvenu de ne pas employer de décapants ménagers ou de solvants. Il suffit juste d’opter pour un rapide nettoyage de la portion extérieure, cependant de façon continue avec un chiffon humidifié.

Pour mieux laver les filtres, l’action dépendra du modèle d’équipement. Pour ceux qui s’ouvrent sur la face en avant par ex., il est simple de nettoyer les filtres avec de l’eau et du liquide vaisselle à condition d’être bien rincés. Il convient de noter que ces filtres nécessitent d’être remplacés tous les 5 mois. À l’occasion de son entretien, il se révèle nécessaire de vérifier régulièrement l’évacuation du liquide qui résulte de la condensation de l’humidité de l’atmosphère.

Comment utiliser un climatiseur pour éviter une trop grande dépense en électricité?

Un système de grandeur modérée consomme en un mois à peu près autant d’électricité qu’un frigo avec caisson de congélation sur toute une année . Il vaut dès lors la peine de songer à une option . Un ventilateur , par exemple , coûtera 20 fois moins d’énergie.

Par conséquent , l’appareil ne doit tourner qu’en cas de besoin . Si l’installation se trouve dans la chambre , il suffit de la mettre en marche une heure avant d’aller vous coucher . Toutes les portes et fenêtres doivent être closes , sinon le climatiseur fonctionnera à vide.
Lire notre avis sur ce site

La taille du climatiseur nécessite d’être adaptée à la pièce dans laquelle il se trouve . Si la pièce est trop grande , l’installation ne la rafraîchira que faiblement , en mobilisant cependant du courant en quantité : Jusqu’à 112 kw/h sur une semaine.

Par ailleurs , aussitôt que l’air dehors est plus frais que la température intérieure , il suffit juste d’ouvrir l’ensemble des ouvertures pour faire un bref courant d’air . Si l’on a pris soin , pendant la journée , de diminuer tous les panneaux et de fermer l’ensemble des ouvertures , l’atmosphère au cours de la nuitée deviendra supportable sans climatisation .